Macron lance une nouvelle loi de modernisation

Publié le

Dans son quotidien du 10 novembre 2015, le Figaro rédigeait un article sur le projet de loi #noé dont l’objectif est de capter les « nouvelles opportunités économiques ». Dans le cadre de la conférence Noé, le ministre de l’Economie invitait des entrepreneurs et scientifiques à venir parler de leur vision de l’avenir. Parmi eux, Frédéric Mazella, le fondateur de BlaBlaCar, Xavier Duportet, fondateur d’Eligo Bioscience (anti-biotiques ultracibles), Rand Hindi, co-fondateur de Snips et Thomas Allaire, fondateur de Jobijoba.

 

Thomas Allaire a débuté son discours en rappelant un constat alarmant : « aujourd’hui, la France compte 3,5 millions de chômeurs tandis que 36% des entreprises déclarent avoir des difficultés de recruter. En résultat : plusieurs centaines de milliers d’offres demeurent non pourvues. »
Le marché du travail évolue rapidement. Une application du big data aux données de l’emploi et l’intelligence artificielle permet aux candidats d’avoir les bons outils pour être employable aujourd’hui, mais aussi demain.
Emmanuel Macron a rappelé l’importance de ne pas « manquer le potentiel immense du numérique en termes d’activité et d’emploi. »

lefigaro-1lefigaro-2